Zone membre : Se connecter

 

Cours obligatoires avec attestation de compétences

pour les propriétaires de chiens

Mise au point de la Société Neuchâteloise des Vétérinaires (SNV)

 

Suite à de  tragiques attaques de chiens sur des humains, et à l’augmentation du nombre de chiens dans les foyers suisses, la Confédération avait décidé de rendre une formation obligatoire afin de sensibiliser les propriétaires.

Depuis septembre 2008 et encore actuellement, toute personne domiciliée en Suisse qui devient propriétaire d’un chien pour la première fois est tenue de suivre 4 heures de cours de sensibilisation théorique avant l’acquisition son animal , puis 4 heures de cours pratique dans l’année qui suit .

Ces cours sont dispensés par des éducateurs canins au bénéfice d’une formation spécialisée agréée par l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires .(OSAV)

En 2015, une enquête de l’OSAV a montré qu’une très forte proportion des autorités cantonales, de la population, des détenteurs de chiens, des vétérinaires, des éducateurs et des éleveurs approuvent cette formation obligatoire et estiment qu’elle a un effet bénéfique sur la conduite et l’éducation des chiens. De nombreux détenteurs se rendent compte que des cours supplémentaires aux 4 heures obligatoires sont pertinents pour une formation et une éducation complète de l’animal.

Sous prétexte que cette formation coûtait trop cher, entraînait des lourdeurs administratives et n’avait pas fait ses preuves quant à la diminution des incidents provoqués par des chiens ou par le comportement de leurs propriétaires, les autorités fédérales ont décidé de supprimer le caractère obligatoire de ces cours.

L’objectif du cours théorique est de permettre aux futurs propriétaires de prendre conscience des enjeux,  des responsabilités et des obligations  voire contraintes liées à l’acquisition d’un chien, de les informer sur la façon de le traiter correctement,  en tenant compte de son bien-être et de ses besoins (soins, alimentation, activité physique et psychique, socialisation si importante dès le début) et sur l’investissement que cela représente en temps et en argent. Les informations données lors de ces cours  aident  au choix d’une race qui soit adaptée au  futur propriétaire afin d’éviter des coups de cœur qui finissent sur des déboires.  Rappelons ici que chaque race a également ses propres besoins et l’animal qui n’est pas comblé peut développer des problèmes de comportement (dépression, hyperactivité, agressions ou destructions).

Le choix de l’élevage , la mise en garde contre le trafic de chiens , les bases du comportement et de l’éducation  font partie intégrantes des cours .

La socialisation prépare le chiot à la vie en société. Il a besoin d’explorer divers environnements, de rencontrer d’autres animaux et d’autres êtres humains. IL possède une capacité d’adaptation extraordinaire jusqu’à l’âge de 4 mois. Pour faciliter son éveil, il est recommandé au chiot de suivre des cours de socialisation dès son plus jeune âge (après le premier vaccin). Lors de ces cours, il côtoie des chiots de races et grandeurs différentes avec lesquelles il peut librement, en milieu protégé et surveillé, entretenir ses codes de communication et  tous ses sens sont mis à contribution par différents stimuli : sols, bruits, etc.  On peut toujours éduquer un chien, mais s’il est mal socialisé, il faudra plus de travail et de temps, parfois même une thérapie médicamenteuse et un suivi chez un spécialiste du comportement canin pour améliorer  la situation.

Le but du cours pratique est d’éduquer le chien. Il doit permettre de déceler d’éventuels troubles de comportement (par exemple, agressivité ) et vise a obtenir un chien de compagnie agréable au quotidien.

 La société neuchâteloise des vétérinaires recommande vivement de suivre ces cours même si plus aucune obligation légale n’existe.

 Pour mon maître et pour moi .  Je l’aime, il m’éduque   Il m’éduque pour mon bien-être.

www.vetoneuch.ch

 

                                                                                   Pour la SNV Anne Françoise Henchoz

La Société Neuchâteloise des Vétérinaires (SNV), qui forme une section de la Société des Vétérinaires Suisses (SVS), est constituée en association. Elle est responsable de faire observer le code de déontologie, d'assurer l'exécution des décisions de la SVS et collabore avec les organes de la SVS.

Les buts principaux de la société sont le développement d'un esprit de solidarité et de camaraderie entre ses membres et la sauvegarde de leurs intérêts. Elle s'efforce également d'accroître leurs connaissances professionnelles en organisant régulièrement des séminaires de formation continue.

Les organes de la société sont :

  • L'assemblée générale
  • Le comité
  • Les vérificateurs des comptes
  • Le conseil de l'ordre

Actuellement, la société se compose de 38 membres.

Prochains cours pour chiens

N� Date/heure Lieu Enseignant  
327 vendredi 03 février 2017
de 18h00 à 22h00
Neuchâtel Voumard Blaise Détails et inscription